post

Sciatique, quel en est le traitement ?

Ce que nous appelons familièrement sciatique est en fait la « névralgie du nerf sciatique ». La sciatique n’est pas un mal qui touche uniquement les personnes âgées, comme certains tendent à le croire, elle peut survenir à tout le monde et à tout âge. Cependant, c’est surtout entre 35 et 50 ans que la sciatique est la plus fréquente. La sciatique n’entre pas dans la catégorie des maladies, elle est plutôt le symptôme de la compression de la racine de l’un des deux nerfs sciatiques.

Causes et symptômes de la sciatique

La sciatique peut avoir plusieurs causes, mais dans la plupart des cas (85 % environ), elle est due à une hernie discale. Un traumatisme peut aussi en être à l’origine, peut-être suite à un accident de voiture, une chute, un accident domestique, lors de la pratique d’un sport, etc. Un tassement vertébral constitue une cause de l’apparition d’une sciatique. Un tel tassement peut survenir à cause d’un surpoids, de l’obésité ou d’une autre raison. Les personnes qui ont un canal lombaire étroit sont aussi susceptibles de souffrir d’une sciatique.
Quels sont les symptômes de la sciatique ? C’est utile de les connaître afin que vous preniez les mesures qui s’imposent pour soulager la douleur et pour traiter la sciatique dans les plus brefs délais. Le plus souvent, la sciatique se manifeste par des douleurs dans le bas du dos. Le mal à la fesse peut être directement lié au nerf sciatique. Cette douleur peut descendre vers la cuisse, vers la jambe et quelquefois, vers les orteils. Mais il arrive aussi que la douleur se situe directement à la fesse et à la cuisse. Il y a d’autres symptômes de la sciatique : ce sont les troubles de la sensibilité ou de la force musculaire dans le côté concerné (gauche ou droite).

Traitement efficace de la sciatique

Selon les médecins, un traitement à base d’antalgiques et d’anti-inflammatoires est le plus adapté pour soulager une sciatique, à associer à du repos, bien entendu. Avec ce traitement, au bout de 1 à 3 semaines, vous devriez vous sentir au mieux de votre forme, sans plus de douleurs. Mais d’autres traitements sont à envisager pour éviter toute rechute. Ce peut être des séances d’ostéopathie, de kinésithérapie ou de chiropraxie que vous pouvez suivre sur recommandation médicale pour accélérer la guérison. Ne vous lancez jamais dans de telles séances sans l’avis de votre médecin parce qu’il ne faut pas oublier qu’une mauvaise manipulation au niveau d’un disque intervertébral peut avoir des conséquences graves. Vous pouvez aussi recourir à des solutions naturelles pour venir à bout de votre sciatique, tout au moins en réduire la douleur, par exemple, la phytothérapie, l’auriculothérapie et l’hypnose. Il existe également des plantes anti-inflammatoires qui ont fait leurs preuves, en particulier les tisanes et les gélules d’Harpagophytum. Peut-être que votre médecin préconisera plutôt la technique du TENS, appelé communément impulsions électriques. Les ondes diffusées ont pour but de détendre vos muscles et de brouiller le message nerveux douloureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.